AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alex

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex
Dirigeant des Dragonniers
avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 28
Race : Elfe
Age du personnage : 90 ans
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Alex   Lun 3 Juil - 23:49

Nom: Elendrim
Prénom: Alex
Surnom: Trop jeune encore.

Age: 90 ans
Race: Elfe
Classe: Chef des dragonniers
Description du Dragon:


Mistral est un dragon blanc. Il est imposant avec des muscles puissants. Son corps blanc-argenté s'illumine sous la lumière, multipliant les nuances. Ses ailes magnifiques, parcourues de veines, se terminent par quatres pointes acérées sur chacune. Son dos est pourvu de piques mortels, depuis la base de son crâne jusqu'au bout de sa queue. Ses pattes agiles se terminent par des griffes aiguisées. Mistral est un dragon noble, conscient de l'importance de son rôle. Il se considère comme égal à son dragonnier, et sait pouvoir compter sur le soutien d'Alex au péril de sa vie, tout comme lui même se sacrifierait pour l'elfe. Il est un des plus vieux dragons de la nouvelle génération mais il est un nouveau né en comparaison de son espérance de vie. Aussi conserve t-il un côté infantile avec son dragonnier, qu'il cache aux autres grâce à une bonne dose de sagesse et de malice.


Passé (10-15 lignes minimum): Lorsque Galbatorix mit fin à la Confrérie, les nains se retirèrent dans les Beors, mais ils assurèrent un refuge pour les Vardens, seuls opposants véritables de l'Empire. Les elfes, eux, se replièrent dans le Du Weldenvarden. Mais à l'inverse des nains, ils coupèrent les ponts avec le monde extérieur. Nombreux furent ceux qui refusèrent ainsi la fuite. Mais la décision de la reine était indiscutable. Aussi, tous se résignèrent. Tous sauf deux elfes. Amras et Linwë estimaient que de s'isoler était une erreur. Bien qu'ils n'étaient pas dragonniers, et qu'ils se savaient n'avoir aucune chance face aux parjures et à Galbatorix, ils restèrent.
Grâce à l'appui de quelques humains abandonnés de l'Empire, ils s'établirent et vécurent à leurs côtés. Ils ne souhaitaient pas continuer la lutte à n'importe quel prix, mais seulement rester aux côtés des humains. En échange de la discrétion des villageois, ils pratiquèrent un peu de magie afin d'améliorer les conditions de vie difficiles du village. Au fur et à mesure de leur vie loin de leurs racines, les deux elfes se rapprochèrent, puis s'aimèrent. Grâce au fruit de leur amour, Linwë enfanta. Le petit elfe fut nommé Alex, un pied-de-nez à la civilisation elfique. Les années passèrent, pendant lesquelles Alex vécut parmi les humains. Nul ne sait comment, mais à vivre parmi les hommes, il finit par y ressembler. Son caractère diffère de celui des elfes, car aux critères elfiques se sont rajoutés des caractéristiques humaines. De même pour son physique. C'est ainsi qu'il réussit souvent à échapper aux soldats de l'Empire. Lorsqu'il eut vent de la rumeur selon laquelle de nouveaux oeufs de dragons auraient été découverts, il rejoint les nains à Farthen Dûr afin de devenir dragonnier. Il avait suffisament vu la cruauté des soldats de Galbatorix et écouté les récits de ses parents pour ne pas penser combattre l'Empire, et qui sait, participer au renouveau de la Confrérie. Lorsqu'il arrivit dans la cité naine, aucun elfe n'était encore apparu. Aussi cacha t-il ses origines et passa t-il dans les premiers groupes.
Il se remémore souvent ce moment, lorsqu'il a du temps libre. La caverne était sombre, malgré les torches mises en place par les nains pour faciliter la recherche des oeufs. Il se trouvait avec sept autres individus, hommes ou femmes, farfouillant fébrilement parmi les ossements majestueux des dragons adultes, les oeufs qui leur permettraient d'accéder au statut de dragonnier. Ils tatônnaient car les torches n'éclairaient pas les recoins obscurs où se trouvaient les dragons en sommeil. Alex était plutôt facilité, sa vision nocturne étant grandement supérieure à celle des humains. Il ne fouilla cependant pas partout. Il se contentait d'observer. Son engouement s'était tu pour laisser la place à un respect grandissant et une intuition qui luI soufflait d'observer pour trouver le dragon qui serait son compagnon. Il dénicha alors parmi un petit groupe d'oeufs, un scintillement argenté. Cette lueur ne provenait pas des oeufs, mais plutôt de ce que l'on pourrait appeler leur aura. Elle était visible ou non selon l'endroit où on se situait mais Alex ne la quitta pas d'une semelle. Il avança en direction de celui qui, parmi les oeufs, semblait être entouré de cette aura. C'était une pierre d'un argent pâle, encore plus clair que la lueur. Alex le prit entre les mains et l'oeuf se mit à chauffer, comme si le dragon à l'intérieur soufflait contre la paroi toutes les flammes dont il était capable. L'elfe le serra contre sa poitrine. Cet oeuf, c'était le sien. Depuis des centaines d'années, il avait patiemment attendu qu'Alex arrive. Ce dernier versa une larme de joie, qui coula sur la surface lisse de la pierre. La larme prit la teinte argentée de l'oeuf avant de s'évaporer. Il revint en titubant jusqu'aux nains qui gardaient l'entrée de la caverne. Ils semblèrent surpris.

"Tu as été choisi? Bien... Attends les autres."

Mais il fut le seul. Il l'avait deviné en les regardant. Ils cherchaient avec trop d'intensité, trop de volonté. Ils étaient bien trop cupides pour être choisis. Ils ne pensaient qu'à leur gloire personnelle, en oubliant qu'un dragonnier sans sa monture n'était rien. Voyant revenir les autres bredouilles, le nain continua, déçu:

"Tant pis, on renouvellera pas les dragonniers à cette allure... Allez suis moi. Mais redis-moi ton nom..."
"Alex. Je m'appelle Alex."
"Très bien, Alex. Je vais te conduire à Hrothgar."

Le futur dragonnier suivit avec entrain le nain. Deux jours plus tard, le dragon éclot. Il était d'un blanc cristallin. L'elfe l'admira longuement les yeux dans les yeux... Une dizaine de jours plus tard, il commença à discuter avec son dragon, apprenant qu'il était un mâle. Entre-temps, il s'en était occupé avec soin. Une relation complice s'installa entre les deux. Il mit beaucoup de temps avant de trouver un nom pour son dragon mais finalement, il décida de le nommer Mistral. Le dragon approuva.
Depuis, il reçut une formation auprès des nains. Ses résultats étaient surprenants, car il était d'une force exceptionnelle et d'un talent hors du commun pour un humain. Il n'avait en effet jamais révélé à quiconque qu'il était un elfe, n'osant pas rencontrer ceux qui arrivaient. Il ne savait pourquoi mais le dire le mettait mal à l'aise. Probablement parce qu'il ne représentait pas exactement l'idée qu'on pouvait se faire d'un elfe. Mais peu importait car il se rendit compte que même face aux elfes, il s'en tirait de manière plus qu'honorable. Après plus de trois mois d'apprentissage intensif, où il apprit à manier les armes et quelques notions de stratégie, il fut nvoyé à Ellesmera. L'émotion qu'il avait en pensant à la capitale de son peuple, alors qu'il ne l'avait jamais connu, était presque palpable. Le voyage fut long et rempli d'appréhension. Enfin, Alex et Mistral arrivèrent à Ceris. Ils furent accueillis à bras ouverts mais on le considéra comme un humain. Il en fut profondément vexé. Il fallut toute la sagesse de son dragon pour l'empêcher de fausser compagnie à ceux qui le reniaient. Il arriva ensuite à Ellesmera, où il eut un entretien privé avec la reine des elfes, Islanzadì. Cependant, en contradiction totale avec ce qu'il avait ressenti jusqu'à maintenant, il lui dévoila la vérité sur lui même. Elle accepta cela et lui répondit avec beaucoup de tact, s'informant sur la santé de ses parents. Elle veilla ensuite personnellement à sa formation, bien qu'Alex ne comprit pas pourquoi sur le moment. Il devint ainsi un excellent magicien et un épéiste très habile. Dans le même temps, Mistral réussit à maitriser des figures aériennes spectaculaires, virevoltant avec adresse parmi les nuages. Tous deux figurèrent ainsi parmi les meilleurs des nouveaux dragonniers.
Un jour, mû par une inspiration soudaine, il alla voir Islanzadì et lui proposa de recréer l'ordre des Dragonniers. En effet, grâce aux flux nombreux d'elfes et d'humains en partance pour Farthen Dûr, les dragonniers devenaient de plus en plus nombreux au fil du temps. Certains rejoignirent Galbatorix, espérant obtenir une part du gâteau, d'autres abandonnèrent les deux camps pour s'établir à leur propre compte. L'apparition soudaine des oeufs, qui aurait du permettre de renverser Galbatorix, n'avait en fait que provoqué une soudaine anarchie. Il était temps de canaliser les nouveaux dragonniers. Islanzadì l'approuva et annonça la nouvelle à son peuple.
Elle le choisit, en tant qu'initiateur du projet pour devenir le chef de la Confrérie. Il accepta, malgré son étonnement. Les elfes furent surpris et refusèrent au départ de le voir à la tête de la nouvelle génération de dragonniers. Il dut montrer toute l'étendue de ses capacités grandissantes afin d'être tolérer, à contre-coeur comme le chef des Dragonniers par les elfes. De même, Mistral dut se faire violence face aux autres dragons. Les Vardens, quant à eux, furent enchanté, croyant pour la plupart qu'Alex était un humain. Devenu ainsi un des nouveaux héros, Alex oublia ses problèmes personnels afin de montrer une image stoïque et invincible du chef des Dragonniers.


Physique : Alex est plutôt grand et maigre comme la plupart des elfes. Cependant ses traits sont plus "humains" que ceux des elfes, plus saillants. Ses yeux sont d'une pâleur presque blanche, contrairement au vert traditionnel chez les elfes. Ses cheveux sont blond-roux et il les garde longs. Du fait de ses traits plutôt incommuns chef les elfes, il est assez dédaigné par son peuple, tandis que pour les humains, il est quelqu'un de plutôt séduisant et charismatique, bien qu'il ait perdu ce côté mystique et grâcieux de l'apparence des elfes. Il porte une armure forgée par un nain. Alex possède un collier avec un saphir incrusté, fondu par son dragon et travaillé par le même nain.


Caractère : Partagé entre la culture elfique et humaine, Alex était plutôt désorienté. Mais la renaissance des dragonniers à donner un sens à sa vie. Déterminé à rétablir la paix dans un pays meurtri, il montre toujours un optimisme et une confiance en soi parfois trop exubérants, s'appuyant si nécessaire sur son dragon. Mais ce n'est qu'une couverture pour masquer ses doutes. Il est calme et patient, mais est capable de réagir vite s'il le faut. Il aime la nature et la poésie, mais est capable également d'apprécier une soirée dans une taverne avec des amis. Vis-à-vis des autres dragonniers, ils les considèrent comme ses égaux, estimant qu'il ne doit sa place que grâce au fait qu'il ait été sinon le pemier a rpensé à reformer la Confrérie, du moins à l'exprimer officiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alex
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon: Le RPG :: Administration :: Présentation-
Sauter vers: