AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Concours

Aller en bas 
AuteurMessage
Slyde
Prof séductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 137
Age : 27
Race : Elfe
Age du personnage : 20ans
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Concours   Mar 11 Juil - 13:59

Je propose un concours d'écriture. Cela peut s'agir d'une description, d'un combat ou même d'une marche lente et silencieuse.
Si cela interesse quelqu'un qu'il poste à la suite !! on désignera tous un vainqueur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanrp.actifforum.com
Xan
Dragonnier indépendant
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 28
Race : Humain
Age du personnage : 17 ans
Niveau : 10
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Concours   Mar 11 Juil - 15:55

Maieuh! xD Bon on s'est lit d'accord avec Alex. Ce concours commence dès maintenant. Le sujet sera celui que vous désirez. Alex et moi seront les juges, nous ne participerons donc pas; Le vainqueur gagnera un niveau. A vos claviers! ^^

_________________
"Je ne tiens pas à vous faire du mal, ne m'y forcez donc pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-eragon.jeun.fr
Slyde
Prof séductrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 137
Age : 27
Race : Elfe
Age du personnage : 20ans
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Concours   Mar 11 Juil - 23:22

Les flèches fusaient de toutes parts. Nul ne pouvait prévoir où son propre tir mènerait tant l’obscurité pesante jouait son rôle à la perfection.

Une unique silhouette traversa le contre bas du château à une vitesse hors du commun sa peau claire reflétant la pâle lueur de la Lune.

Puis le silence se fit de lui même. Lourd et grave était le cri étouffé qui le brisa en une longue agonie.

Tous les soldats présents scrutèrent la nuit pénétrante pour y dévisager le coupable.

Les hauts remparts se dressaient par delà la muraille de pierre taillées.

Un drapeau était accroché à chacune des tourelles où étaient postés depuis peu, tous les archers de la ville. Un jaune criard parsemé d’étoiles rouge sang sensées représenter la grandeur du roi formé le blason de cette patrie de belliqueux.

Un bruissement d’aile fendant l’air interrompit les recherches, mais leurs carquois vides, aucun des Urgals ne put tenter de blesser l’imprudent venu déranger le calme.

Ils entendirent alors un atterrissage lourd dans un nuage de poussière qui aveugla un peu plus les créatures dans leur tentative de chasse.

Un claquement de porte, des bruits de pas et tout disparut. Une nouvelle nuée de flèche s’abattit alors provenant cependant d’autres assaillants.

Les tirs précis et furtifs révélaient une habilité hors du commun qui ne pouvait appartenir qu’à une seule et unique race, celle des elfes vaillants et agiles.

Alors que le chaos régnait à l’extérieur, le silence avait étendu son long voile sinistre aux murs du château.

Recouvert d’une longue cape de cuir blanche, le Dragonnier en question parcourut les couloirs, puis le majestueux hall qui se terminait vers un sombre corridor.

Les pierres glaciales qui formait les murs noirs de la bâtisse firent frémir l’inconnu qui s’avança d’un pas décidé vers la pièce principale.

Les gardes s’étaient enfuis depuis bien longtemps déjà. Pas l’ombre d’un Urgal ne vint freiner l’avancée impétueuse de ce nouvel assaillant.

Les portes s’ouvrirent brutalement. Un homme se trouvait sur un trône d’or et de marbre. Un homme ? Non ce n’en était vraisemblablement pas un, c‘était un Ombre, plus redoutable que jamais. Une longue épée à la main, il toisa l’arrivant avec un rire sinistre qui résonna en écho contre les froides parois.

L’Ombre se leva lentement, comme pour marquer le peu d’engouement qu’il avait à combattre un adversaire qu’il jugeait pitoyable.

« Pénétrer dans l’enceinte de cette forteresse n’est pas un exploit par lui même, c’est en sortir vivant qui relève du miracle. »

Le guerrier, toujours dissimulé par un long capuchon ne répondit pas aux paroles prétentieuses de son adversaire et se contenta de dégainer sa longue épée.

L’arme d’une longue prodigieuse, offrait malgré tout une maniabilité hors du commun. La lame acérée des deux cotés offrait une réelle protection à son porteur compensant ainsi la fine épaisseur. Étonnamment, elle ne semblait pas faite d’acier, mais d’un alliage de roches et de pierres. On pouvait y distinguer du diamant ainsi que du zircon, se trouvant également en une gemme sur le pommeau de celle ci, envoyant de magnifiques reflets mordorés provenant des flammes dansantes des torches éclairant la pièce.

Le combat commença alors. La friction des deux métaux formaient à eux seuls une merveilleuse mélodie qui se répercutait contre les parois. Des étincelles finirent par jaillir lorsque les deux lames s’entrechoquèrent pour une innombrable sentence.

L’affrontement dura plusieurs heures, sans qu’aucun des deux adversaires ne montrent le moindre et signe de fatigue. Les coups d’estoc s’enchaînèrent à une vitesse incroyable tandis que les duellistes contraient tout aussi vite les meilleures attaques et les ruses les plus vigoureuses.

L’Ombre en eut assez de jouer avec son adversaire tout de blanc vêtu mais ne réussi en aucune manière à briser sa garde. Il s’entêtait encore de croire à sa supériorité malgré les circonstances … Ce qui le perdit …
Le Dragonnier blanc laissa habilement une ouverture. Un violent coup d’estoc s’en suivit …

Tout fut si rapide … Personne, même présent n’aurait pu narrer les évènements tant les mouvements étaient souples.

Le sang coula. Les deux adversaires restèrent un moment, à demi accroupis sur le sol, dans cette marre de liquide encore fumant qui s’écoulait sur la pierre grise.

L’Ombre disparut alors dans un halo de poussière noire à travers la pièce dans un dernier horrible hurlement de dément lorsque le capuchon de son adversaire se baissa.

L’épée de diamant avait transpercé le cœur de son assaillant, libérant ainsi les esprits machiavéliques qui l’avait prestement habité de longues années.

Une jeune elfe avait remplacé le combattant sans pitié qui avait fait aboutir sa mission. Celle ci se coucha lentement sur la pierre froide qui recouvrait le sol, épuisée.

Sa main parcourut la fraîcheur douce et tendre à son esprit. Ses fins doigts, devenus pâles, touchèrent alors le sang, d’un rouge vif qui continuait sa route sur le sol, du sang … Son Propre sang.

Le souffle coupé, la jeune demoiselle évalua sa blessure lorsqu’un second elfe courut en travers de la pièce à son chevet.

Les paroles annoncées n’atteignaient malheureusement plus la mourante qui, après s’être sacrifiée pour son peuple, poussa son dernier soupir, une main sur la joue de son aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanrp.actifforum.com
Juanant Eponon.
Enquiquineur amoureux
avatar

Masculin Nombre de messages : 137
Race : Demi-elfe.
Age du personnage : 22 ans.
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: Concours   Mar 11 Juil - 23:54

Quelques parts un son de corne se fit entendre. Sous le regard paisible de la lune une armée sortit de la forêt. Un deuxième son de corne, celui ci venait de d'autre part. Des cris résonnèrent dans la brume précédent le levé du soleil. Sortant de nul part des milliers d'orques et de gobelins se ruèrent sur l'armée des elfes et des hommes.
Moi j'étais monté sur mon cheval. Ce magnifique palfrenier blanc, l'un des meilleurs de mon peuple. Je resserais ma prise sur le manche de ma lance et de l'autre main je portais mon cor à mes lèvres. Je sonnais une fois, en éco un autre bruit de corne se fit entendre à ma droite, un troisième brisa le bruit des cris à ma gauche. Le signal était lancé d'un seul geste les premières lignes se fendirent laissant les Cavaliers Blancs charger les premières lignes ennemies.
Le choc fut d'une violence rare, la plupart des orques avaient volés loin derrière le crâne défoncé où le corps décoré d'un morbide trou béant au milieu du ventre. Ma lance avait craqué contre ma victime et dans un geste j'avais dégainé mon épée à lame de diamant et à la garde de mithril. Mes hommes suivirent mon geste et dégainèrent leur arme. Je soufflais une nouvelle fois dans ma corne d'ivoire blanc et des volés de flèches ardentes se mirent à pleuvoir sur l'ennemi. A cela s'ajoutèrent les projectiles en flammes des catapultes, surgissant de la forêt, ils s'élevaient dans la nuit éclairant le champs de bataille déjà imbibé de sang avant de s'écraser violemment dans la chair et la féraille des victimes.

-Pour la cité blanche!
Je faisais ruer mon cheval et je commençais à traverser les lignes des ennemis. Bientôt des flèches se mirent à traverser le nuage de brûme et je fus obligé de m'équiper de mon bouclier pour ne pas être perforé par les traits mortels. Nos fantassins avançaient lentement, la Cavalerie Blanche avaient grandement affaiblie les premières lignes, dont il ne restait que quelques survivants, mais plus l'on tuait d'ennemis plus d'autres arrivaient pour venger leurs morts. Une nouvelle trompe résonna, c'était le signale que j'attendais. Je murmurais quelques mots inaudibles et le vent se mit à tourner. Au dessus de nous des éclairs zébrèrent le ciel et la pluie se mit à tomber. Mon épée pointée vers le ciel je murmurais deux nouveaux mots et la foudre tapa dans la pointe illuminant ma lame d'un éclat aveuglant. Autours de moi plusieurs de mes confrères délivraient déjà leur magie envoyant d'énormes boules de feu blanc carboniser les centaines de malheureux qui avait osés défié la citadelle.
Je délivrais à mon tour mon art et les éclairs partirent en tout sens. Des dizaines de soldat partirent s'envoler sur leurs alliés le visage marqué par la surprise horrible de la mort. Les rangs s'éclaircissaient au fur et à mesure que nous avancions, les hommes étaient débordant de courage et rien de résistait à leur coup surpuissant. Bientôt ma troupe et moi arrivions au coeur de la bataille et le massacre reprit de plus belle.
Plusieurs heures plus tard l'armée ennemie était défaite. Nous avions subit des pertes colossales et des milliers de corps jonchaient le sol sous nos pieds. Mon cheval était mort transpercé par une lance mais moi j'avais tenu bon. Ma grand cape blanche fouettant au vent, maculé par le sang vermeil de mes ennemis et de mes amis qui étaient mort à mes côtés. La brume se dissipa dévoilant à mes yeux l'ampleur du massacre. J'étais seul. Ils étaient tous tombé sauf moi. J'hurlais de fureur. Comment cela était-il possible! Je les avais entendu à mes côtés jusqu'aux bouts! J'entendis un sifflement puis le noir se fit devant mes yeux. Je venais d'être transpercé par la flèche d'un orque. Je ne saurais jamais ce que c'était passé et vous non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xan
Dragonnier indépendant
avatar

Masculin Nombre de messages : 193
Age : 28
Race : Humain
Age du personnage : 17 ans
Niveau : 10
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Concours   Mar 11 Juil - 23:55

Slyde.

Orthographe: 4/5
Originalité: 3/5
Style: 4/5
Longueur: 4.5/5

^^ C'est mes critères, Alex en aura peut-être d'autres. ^^ Ca te fait donc 15.5/20 Joli résultat. ^^


Eriadon.

Orthographe: 4/5
Originalité: 3.5/5
Style: 4/5
Longueur: 3.5/5

Résultat final: 15. Pas loin de Slyde. ^^ La fin est sympa, même si j'aimerai quand même savoir. xD

_________________
"Je ne tiens pas à vous faire du mal, ne m'y forcez donc pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-eragon.jeun.fr
Alex
Dirigeant des Dragonniers
avatar

Masculin Nombre de messages : 151
Age : 28
Race : Elfe
Age du personnage : 90 ans
Date d'inscription : 29/06/2006

MessageSujet: Re: Concours   Sam 15 Juil - 18:49

Slyde
Ortographe: 4/5
Originalité: 3/5
Style: 3.5
Longueur: 4/5

Total: 14.5 c'est très bon même si je note sévère XD

Ëriadon
Ortographe: 3.5/5
Originalité: 3/5
Style: 4.5/5
Longueur: 3.5

Total: 14.5 aussi XD bravo ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon: Le RPG :: Hors RPG :: Bla-bla-
Sauter vers: